Berlin Sequenz – Création octobre 2018

Création le 4 octobre 2018 à l’Empreinte Scène Nationale Brive-Tulle

L’histoire

Berlin, de nos jours. Parmi la génération des vingt ans, Jan, un jeune homme à vif, passionné, frondeur, marche à la rencontre de toutes sortes de gens dans cette ville qui ne dort jamais. Il se lie à un groupe de jeunes, organisés en collectif, qui tentent à leur façon de ne pas « collaborer » avec le système, de mettre en place une autre relation au travail et à la société. Mais Jan entre aussitôt en conflit avec ces rebelles si raisonnables à son goût. Lui, ne veut pas pactiser avec le monde qu’il condamne, il défend une lutte plus radicale. Son engagement il l’exprime dans un article virulent destiné à leur magazine alternatif. Jugé trop violent, l’article est refusé. Jan poursuit alors sa marche dans la ville, parmi les autres dépossédés de la vie. Il est impatient d’agir, au risque de se brûler. Pour la génération des vingt ans en Europe, anesthésiée par le consumérisme de masse qui ne connaît plus qu’une liberté sans puissance d’agir, des alternatives sont-elles encore possibles ? Cette génération ne peut-elle qu’assister, impuissante, à la victoire d’un capitalisme anxiogène qui ne produit au fond que des relations mutilées ? Berlin Sequenz : est un texte sur le désir. Désir des autres, désir brûlant d’une sincérité, désir d’un autre monde possible… – ÉDITIONS ESPACES 34

PLUS D’INFORMATIONS À DÉCOUVRIR DANS LE DOSSIER : dossier-berlin-sequenz 

Équipe

Texte : Manuel Antonio Pereira (Editions Espaces 34)
Mise en scène
: Marie Pierre Bésanger
Assistant à la mise en scène : Pierre Dumond

Avec : Yohann Bourgeois, Sacha Ribeiro, Adèle Grasset, Bérengère Sigoure, Tristan Oudar, Léo Bianchi, Romane Ponty-Bésanger, Marie Menechi, Fabien Rasplus, Hélène Bertrand
Composition musicale : Renoizer
Lumières : Delphine Perrin
Son : Lauriane Rambault
Scénographie : Marie Pierre Bésanger assistée de Clarisse Delile et Joël Thepault
Costumes et accessoires : Clarisse Delile
Chargée de Production : Satya Gréau 06.65.31.85.84

L’Empreinte Scène Nationale Brive-Tulle (19)
OARA (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine) en coréalisation avec l’OARA
Théâtre d’Aurillac – Scène conventionnée (15)
Théâtre de Thouars – Scène conventionnée (79)
TNP de Villeurbanne (69)
Les Carmes – Théâtre de La Rochefoucauld (16)
Ville d’Uzerche (19)
La Spedidam
L’Adami

Avec le soutien du Fonds d’Insertion professionnelle de L’Académie de L’Union – ESPTL, avec la participation artistique de l’ENSATT, avec le soutien du Fonds d’Insertion de l’éstba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine.

La compagnie est conventionnée avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la région Nouvelle-Aquitaine, la ville de Tulle et reçoit le soutien du conseil départemental de la Corrèze, la ville de Brive et de la ville d’Uzerche.

Résidences

Du 3 au 14 septembre 2018 : résidence au TNP de Villeurbanne (69)
Du 24 septembre au 4 octobre: résidence à la Scène Nationale Brive-Tulle (Brive)

Dates

Création le 4 octobre à l’Empreinte Scène Nationale Brive-Tulle (Brive)
le 5 octobre à l’Empreinte Scène Nationale Brive-Tulle (Brive)
Le 5 mars 2019 : Théâtre d’Aurillac (15)
Le 7 mars 2019 : Théâtre de Thouars (79)
Le 19 avril 2019 : à Uzerche, Auditorium Sophie Dessus (19)

Manuel Antonio Pereira parle de son texte Berlin Sequenz

Après Permafrost de Manuel Antonio Pereira, créé par la compagnie en septembre 2014 au Festival International des Francophonies en Limousin, j’ai découvert le dernier texte de Manuel en début d’année 2017 et ce fut, comme pour le précédent, une rencontre bouleversante. La langue de Manuel y est comme chaque fois d’une qualité poétique remarquable mais ici il s’agit avant tout dans cette dernière pièce d’une architecture particulièrement aboutie. Plus urgent encore en est le sujet. Manuel donne ici la parole à une dizaine de jeunes de 18 à 25 ans sur leurs utopies, leurs rêves et leurs ambivalences face à un monde ou tout est produit. Quelle place pour leurs actes ? Comment devenir soi-même et trouver place ?

Marie Pierre Bésanger

Laisser un commentaire